Review Dragon Ball Z BIG SCultures série 4 : TRUNKS

Le « Zōkei Tenka Ichi Budōkai » (plus connu chez nous sous le nom « Banpresto Figure Colosseum ») était un tournoi organisé par Banpresto dans lequel « s’affrontaient » des sculpteurs japonais proposant chacun une réalisation différente de personnages issus de l’univers de Dragon Ball ou One Piece.
Les règles sont calquées sur celles du Tenkai Ichi Budōkai de l’anime (d’où le nom), à ceci près que les concurrents gagnent grâce aux votes des internautes.
Le gros avantage de ces tournois est que la plupart des sculpteurs  prennent des risques en réalisant des personnages peu exploités et utilisent bien souvent des poses inédites et dynamiques, ce qui est un gros plus pour les collectionneurs, car oui, les figurines ont ensuite été commercialisées par Banpresto sous la gamme « SCultures BIG ».

Ce tournoi s’est terminé en 2017 sur sa 7ème itération et a été remplacé aujourd’hui par le « Banpresto World Figure Colosseum », ouvert aux sculpteurs du monde entier.

Dans ce dossier, nous nous attarderons sur la très belle réalisation de Trunks du futur du grand gagnant du 4ème tournoi (2014) : VAROQ.

DÉTAILS TECHNIQUES :
Nom : TRUNKS
Sculpteur : VAROQ
Éditeur : Banpresto
Gamme : Dragon Ball SCultures BIG – Zōkei Tenka Ichi Budōkai 4
Date de sortie : Août 2014
Disponibilité au Japon : UFO Catcher Japonais (Machine à pince), 100 yens la partie
Disponibilité en France : Import et magasins spécialisés, prix de 25 à 30€
Matière : ABS, PVC

SCULPTURE :

VAROQ
a démontré à plusieurs reprise dans les divers Zōkei Tenkai Ichi Budōkai son talent pour les sculptures. Son style particulièrement agressif dans les positions qu’il choisit et le côté angulaire de ses réalisations, collent parfaitement aux personnages de Dragon Ball Z.
Cette figurine de Trunks, qui fut sa première réalisation, est tout simplement superbe.
Les cheveux au vent avec de nombreuses mèches isolées, le relief des yeux, les plis très bien localisés sur ses vêtements, les petits détails sur sa tenue, les diverses textures sur les éléments du fourreau ainsi qu’une très légère sur sa veste en jean, nous donne au final une figurine extraordinaire.
La position s’apprécie sous n’importe quel angle, elle est très dynamique, naturelle et reflète vraiment bien le personnage.

FINITIONS :

Comme souvent après un moulage puis tirage en PVC, nous perdons du détail par rapport à la sculpture d’origine.
La qualité finale du tirage PVC variera en fonction, déjà de la qualité du moulage, mais aussi de la qualité du PVC utilisé.
Ici nous sentons que certains détails se sont estompés suite à cette étape conceptuelle, mais globalement, elle reste de bonne facture.
Les jonctions du moule sont quasi inexistantes, à peine visible sur le dessus et le dessous du pantalon et je suppose que pour le haut, ils ont utilisé la couture de la veste en jean.
En cherchant vraiment bien, on en trouve également dans les cheveux, sous la veste en jean et également sur les mains, mais franchement, c’est de l’ordre du ridicule de chercher à les voir…
Le logo Capsule Corp, en rouge, est très bien réussi.
Là où l’on sent que les détails ont tendance à se perdre, c’est sur la nuque, où le volume des cheveux s’estompe plus que de normal, mais aussi sur la fine texture de la veste en jean qui est quasiment indécelable, sauf à la lumière. La couture de la veste en jean est aussi dépourvue de détails, alors qu’il y en avait sur le modèle original, car on décèle quelques points de coutures partiellement visibles, mais estompés lors du tirage.
Quelques petites traces de bavures ou de défaut de moule sur des endroits peu visibles, donc vraiment rien de bien méchant.

COULEURS :

Les couleurs choisies sont plus proches de celles du manga original d’Akira Toriyama que celles de l’anime. Les cheveux de Trunks tirent donc vers le violet moyen, la veste en jean vers un bleu turquoise (sans doute un peu trop vert par rapport au manga), t-shirt noir, pantalon anthracite et les chaussures Jaune-orangées.
C’est un choix qui respecte l’œuvre originale au profit des couleurs habituelles de l’anime que nous avons sans aucun doute plus l’habitude de voir. Une petite prise de risque que pour ma part j’apprécie beaucoup.
Là où par contre le rendu manque de pêche, c’est sur l’uniformité des couleurs, aucun effet aérographe ni accentuation de reliefs n’est proposé. Cela fait ressortir l’aspect très plastique, surtout sur la veste en jean et c’est vraiment dommage.

ORIGINALITÉ :

Trunks du futur est un personnage particulièrement charismatique de l’arc des cyborgs et très apprécié des fans, le réaliser en figurine n’est pas vraiment une prise de risque en soit. Par contre le faire sortir du lot reste plus compliqué…
Ici le pari est gagné car sa pose dynamique et le soin apporté à sa réalisation en fait une figurine vraiment très réussie. Sans pousser l’originalité au paroxysme, elle fera malgré tout son petit effet en se démarquant des autres figurines de votre collection !

RAPPORT QUALITÉ/PRIX :

Au Japon, la figurine se trouvait au sein des UFO Catcher, l’équivalent de nos machines à pinces, dont une partie coûte en général 100 yens (environ 75cts d’euro), les plus habiles pouvaient la dégoter pour vraiment une bouchée de pain…
En France il fallait passer par les magasins spécialisés ou l’import pour l’acquérir aux alentours de 25 à 30€.

AVIS AMBC :
Une magnifique figurine qui fera sensation dans votre collection ! Si vous avez l’occasion de vous la procurer, foncez, pour le prix, il n’y a pas à hésiter !