Review : Deep Sea Aquarium Magmell !

[Magmell Shinkai Suizokukan]
Manga Seinen édité chez VEGA
Auteur: Kiyomi Sugishita
1 tome / en cours (4 volumes en cours au Japon)
Thèmes : tranche de vie, animaux, science


Synopsis :
Dans la baie de Tokyo a été construit un super-aquarium à plus de 200 mètres de profondeur. Le Deep Sea Aquarium Magmell est le seul au monde qui peut observer de près la vie sous-marine sauvage de ces profondeurs. L’occasion de découvrir mystères de la nature et créatures improbables. Kôtaro Amagi, a décidé de travailler comme nettoyeur à l’Aquarium Magmell. En fait, il adore les étranges créatures des profondeurs et est fasciné par ce monde encore inconnu. Un jour, une rencontre avec le directeur Otosezaki Minato va bouleverser sa vie, et le mener sur les chemins aventureux de la recherche.

  Faisant partie des trois licences sorties à ce jour sous le label VEGA créer cette année 2018 par Stéphane Ferrand (Steinkis X Nexusbook), ce Seinen propose une histoire des plus originales. A ma connaissance, il s’agit de l’unique titre traitant de la faune sous-marine, mais également du tout premier Manga de l’auteur, édité en France.   


Un rêve d’enfant se concrétise
Kôtaro n’est qu’un balayeur à mi-temps parmi d’autres, à l’immense aquarium Magmell de la baie de Tokyo. Lui qui a toujours rêvé de visiter les abysses et ses créatures depuis qu’il est tout petit, inspiré par les récits de son père, peut désormais les côtoyer quotidiennement.

Un jour, alors que des visiteurs s’amusent d’une espèce de ver géant, une petite fille prend Kôtaro a partie, en l’intimant de défendre l’honneur de l’animal, qui à ses yeux n’est ni pitoyable ni dégoûtant, mais utile à sa façon. Le jeune homme est d’abord surpris, puis se lance dans une explication valorisante sur la créature abyssale, en oubliant un instant son poste de balayeur, tant il récitait de façon enthousiasmée. 

Impressionné par son discours à la gloire du cloporte nécrophage, le directeur qui passait par là, remarqua la passion de Kôtaro pour la faune sous-marine et le mit à l’épreuve quelques jours plus tard lors d’une opération de sauvetage d’une grande importance.

Le balayeur de l’aquarium allait enfin avoir la possibilité de prouver ses qualités et au passage, frôler son rêve d’être soigneur. Kôtaro embrassera t-il la carrière tant souhaitée ou restera t’il simple balayeur au sein du Magmell, le premier aquarium sous-marin au monde  ?

Une tranche de vie qui met de bonne humeur !
J’ai acheté ce livre, attirée par sa splendide illustration de couverture, en me disant qu’il allait se baser sur le métier de soigneur, ce qui au final, n’est pas si faux. Mais au delà des explications scientifiques qui nous sont relatées de façon très simplifiée, c’est la passion dévorante du héros, qui est mise en avant. Le protagoniste principal, Kôtaro, qui semble timide de prime abord, laisse voir une toute autre facette de sa personnalité, dès qu’il s’agit des créatures des abysses; et là réside la majeure partie du scénario qui fait pratiquement tout l’intérêt de cette histoire, plutôt banale au fond. 

Doté d’un graphisme, doux, détaillé et plein de délicatesse, « Deep Sea Aquarium Magmell » offre des planches sublimes aux notes oniriques, mises en valeur par un découpage faisant la part belle aux décors, reléguant les scènes de vie humaines à de petites cases. L’auteur sait parfaitement jouer sur les cordes sensibles comme la nostalgie, la mélancolie ou encore l’empathie éprouvée par notre héros au coeur tendre, émerveillé par les scènes de vie qui se déploient sous ses yeux. Habité par ces souvenirs d’enfance, il nous dévoile, via quelques flash-back, les motivations qui l’ont poussé à postuler au Magmell.  

Habile pour mettre en scène les effets dramatiques, autant que les touches d’humour, le Mangaka, Kiyomi Sugishita, s’est fortement inspiré du Nautilius pour les décors Steampunk de son Aquarium futuriste.

Petit+ :  à chaque inter-chapitre, une fiche présente de façon récréative une créature sous-marine.

Pour finir, ce titre est un Manga de détente, reposant et réjouissant laissant immanquablement un doux sourire rêveur sur le visage après lecture, grâce à ses superbes décors. Il ne conviendra donc pas à ceux recherchant de l’action, un scénario pointu, fouillé ou absolument original.